Comunicat n°3 : 800 ans, c’était hier. Occitan•e•s souvenez-vous ! (Òc, Fr)

800 ans era ier. Occitan•a•s sovenètz-vos !

Convidam lei occitanist•e•a•s, lei revolucion•ari•ària•s, lei feminist•e•a•s, e mai largament lei democrat•e•a•s sincèr•a•s, aqueste 23 de junh de 2018 a 18h30 davant lo teatre Serano (a la dintrada del jardin dei plantas) per rendre un vibrant omenatge a la resisténcia occitana e als femnas d’Occitània. I a 800 ans, Simon de Monfort moriguèt davant lei muralhas de Tolosa. Son de femnas tolosencas que manegèron l’instrument que tuèt lo barbare, aital salvèron la vila del pilhatge e de la destruccion. Aquela victòria marca la fin de la crotzada dei barons del Nòrd mas pas aquela de l’invasion francesa.

Lo Roman Nacional Françés es de longa mes a la mòda actuala per servir de politicas reaccionàrias. Quant de jovent•a•s occitan•a•s coneisson l’istòria de lors ancèstr•e•a•s. Quant sabon que lei heroïs françés coma Carles Martel, San-Loïs, Felipe-lo-bel, Loïs XIV e d’autres son lei chaplaires de nòstre pòble ? Quant sabon que i a 100 ans, l’immensa majoritat del pòble dei vilas e del campestre d’Occitània utilizava pas lo francès ? Aquò prèissa que lei occitanas e occitans recobren lor istòria !

Vòlon esfaçar lo passat nòstre per nos transformar en ciutadan•a•s modèl•a•s, aculturat•da•s e somés•a•s al nacionalisme francés. Rendre omentage a la resisténcia occitana es un acte d’insomission prigondament progressista contra la messorga parisenca nommada Roman Nacional. Occitània fuguèt conquistada per lo massacre, lei exaccions, lo viòl e lo terrorisme lo mai abjècte. Cal se remembrar que la societat occitana era una dei mas avançada culturalament e politicament de l’epòca. Cal se remembrar que resistiguèrem, armas als mans per mas de 40 annadas. L’invasion francesa d’Occitània Centrala dubrèt la pòrta a l’annexion dei altras tèrras occitanas (Gasconha, Provença, Lemosin, Auvernha etc). Simona Weill parlava de la crotzada dei Albigèses coma una dei doas grandas catastròfas europencas amb lo Nazisme. Miquèu Rocard, el, presentava la construccion de França coma la destruccion de 5 culturas, dont la cultura occitana.

Nosautres, occitan•a•s e occitanofòn•e•a•s, pagam encara lo prètz de l’annexion. Occitan, reduch al reng de patoès, es a l’ora d’ara una lenga menaçada de disparicion. Es un etnocidi politicament organizat. I a pas solament que 8 000 dròll•e•a•s sus 16 milions d’estajant•a•s en Occitània qu’estudian en escòlas bilinguas o immersivas. Nòstre pòble a pas brica de poder politic car sèm despartits per de regions administrativas que denegan la nòstre existéncia. Aital, al sègle XXI, sèm totjorn constrench•a•s d’obesir al reialme d’Isla-de-França.

Aquel omenatge es donc d’actualitat, vaquí perqué vos convidam a venir vos sovenir de la resisténcia que prenguèt la vida de força femnas e òmes. Vos convidam a venir expremir lo vòstre refús del nacionalisme francés que nos mena a d’oras sornas. Vos convidam occitanofòn•e•a•s, occitan•a•s d’aquí o d’alhors, a venir dire lo refús de nòstre etnocide.

Una epòca nòva deu se dubrir per l’occitanisme. Aquela de la reconquista polittica dei nòstrei libertats.

800 ans après, lo còr de la nacion occitana bat totjorn !

800 ans, c’était hier. Occitan•e•s souvenez-vous !

Nous invitons les occitanistes, les révolutionnaires, les féministes, et plus largement les démocrates sincères, ce 23 juin 2018 à 18h30 devant le théâtre Serano (à l’entrée du jardin des plantes) pour rendre un vibrant hommage à la résistance occitane et aux femmes d’Occitanie. Il y a 800 ans, Simon de Montfort mourait devant les remparts de Toulouse. Ce sont des femmes toulousaines qui manièrent l’instrument qui tua le barbare, sauvant ainsi la ville du saccage et de la destruction. Cette victoire marqua l’arrêt de la croisade des barons du Nord contre l’Occitanie centrale mais pas celui de l’invasion française.

Le Roman National Français est sans-cesse remis au goût du jour au service de politiques réactionnaires. Combien de jeunes occitans connaissent l’histoire de leurs ancêtres ? Combien savent que les grands héros français tels Charles Martel, Saint-Louis, Philippe-le-Bel, Louis XIV et d’autres sont les massacreurs de notre peuple ? Combien savent qu’il y a 100 ans, l’immense majorité du peuple des villes et des champs d’Occitanie n’utilisait pas le français ? Il est urgent que les occitanes et les occitans se réapproprient leur histoire !

Ils veulent effacer notre passé pour faire de nous des parfaits citoyens acculturés et soumis au nationalisme français. Rendre hommage à la résistance occitane c’est un acte d’insoumission profondément progressiste allant à l’encontre du mensonge parisien dénommé Roman National. L’Occitanie a été conquise par le massacre, les exactions, le viol et le terrorisme le plus abject. Il est bon de se rappeler que la société occitane était une des plus avancées culturellement et politiquement à l’époque. Il est bon de se souvenir que les occitans ont résisté les armes à la main et cela pendant plus de 40 ans à l’époque de la croisade. L’invasion française de l’Occitanie centrale a ouvert la porte à l’annexion des autres terres occitanes (Gascogne, Provence, Limousin, Auvergne etc). Simone Weill parlait de la croisade des Albigeois comme une des deux grandes catastrophes de l’Europe avec le Nazisme. Michel Rocard, lui, présentait la construction de la France comme la destruction de 5 cultures, dont la culture occitane.

Nous, occitan•e•s et occitanophones, payons encore le prix de l’annexion. L’Occitan, réduit au rang de patois et de folklore, fait aujourd’hui partie des langues menacées de disparition. Nous assistons à un ethnocide politiquement organisé. Seuls 8000 enfants en Occitanie sur 16 millions d’habitants étudient en écoles bilingues ou en immersives. Notre peuple n’a aucun pouvoir politique car nous sommes divisés par des régions administratives niant notre existence. Ainsi, au XXI° siècle, nous sommes toujours contraints d’obéir au royaume d’Île-de-France.

Cet hommage est donc d’actualité, c’est pourquoi nous vous invitons à venir vous souvenir et rendre hommage à la résistance qui coûta la vie à des dizaines de milliers de femmes et d’hommes. Nous vous invitons à venir exprimer votre refus du nationalisme français qui nous ramène vers des temps sombres. Nous vous invitons, occitanophones, occitan•e•s d’ici ou d’ailleurs, à venir dire votre refus de notre ethnocide.

Une nouvelle époque de l’occitanisme doit s’ouvrir, celle de la reconquête politique de nos libertés.

800 ans après le cœur de la nation occitane bat toujours !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :