Comunicat n°9 : Crida ais Occitanistas !(Òc/Fr)

Crida ais Occitanistas !

Per quant de temps van leis occitanistas mancar lo rendètz-vos ambé l’Istòri e lor pòple ?

Per quant de temps anem pas assumir nòstra mission istorica ?

Dempuèi mai d’una setmana una mobilisacion bolega l’Occitània entièra.Dempuèi mai d’una setmana, de monde se mobilisan nuèch e jorn per tenir lei ponchs de blocatge. Dempuèi mai d’una setmana de monde s’organisan solets sensa sosten dei grands partits o dei sendicats. Dempuèi mai d’una setmana lei militants de l’ODPO – Organisacion Democratica dau Pòple Occitan- se mobilisan dins differents ponchs de l’Occitània de l’Oest (Tolosa, Pau, Montauban), adoncas podem testimoniar que :

Aquèu movement recampa majament d’emplegats, d’obriers, e en proporcion mendre de pichons artisans e païsans.

Aquèu movement es ben en delà dei simplas problematicas d’aumentacion de l’esséncia : tòca tot drech a la politica. Exprima una revòlta pringonda dei classas popularas, dei trabalhaires contra la classa politica, la politica salonièra, l’Estat, la situacion sociala, l’exclusion geografica, etc.

Aquèu movement es pas per esséncia d’extrèma drecha o de drecha, coma o avem dich recampa de monde dei classas popularas contra l’injustícia. Es un movement espontanèu e popular, e per esséncia imperfèch. Lei mèdias difusan de longa d’actes racistas, mai volem rementar que la majer part d’aquéleis actes an luòc en França (au nòrd de Lèire !) e pas en Occitània (pensatz occitan, vivetz la vòstra geografia). Que que siague, nòstre pòple es pas un àngel, pòrta leis estigmatas d’aquèu monde reaccionari e decadent, coma nautrei totei.

Aquèu movement es l’expression de la revòlta dei periferias e dei campanhas occitanas doblidadas per l’Estat e lei metropòlis.

Aquèu movement es l’expression de l’enavant de nòstre pòple, de sa combativitat, de son engèni organisacionau. Es la contunhança d’una longa tradicion de revòltas (1907, la Guèrra de las damisèlas, la resisténcia populara contra l’envasion francesa e la Conquista, lei Jacariás – amb aquélei foguet sovent comparat dins lei mèdias franceses – etc). Mòstra la capacitat prigonda a l’autò-organisacion dei massas e doncas la lor capacitat a se poder gobernar d’esperelei.

Per toteis aquelei causas, cridam ais occitanistas vertadièrament interessats per l’occitanisme prigond, valent a dire politic :

-De pus èsser franceses e doncas a pensar en OCCITAN : quin es per carrièras, per campanhas e banlègas a blocar ? Cridam a s’arrapar de cada eveniment per far abançar la justa e nòbla causa occitana. A pus escotar l’ancian monde assadolat dins lei direccions partidèras, sendicalas, e agéncias de premsa franchimandas.

-De sosténer, amar e servir lor pòple, incondicionalament. An acceptar totei seis escòrias e contradiccions ambé la volontat d’o cambiar per la lucha.

-De pas daissar aquèu movement a la direccion de l’extrèma drecha, de portar la vielha crotz a l’astrada sus lei blocatges fàcia a l’estraça tricolòra, lo Se Canta fàcia a la Marseillaise. Véner parar lo discors reaccionari e véner apréner an escotar de monde qu’encontrem pas jamai. L’occitanisme a l’astre per un còp de pas aver la vielha esquèrra francesa dins lei patas.

-D’amorçar la telé, de pus legir la premsa dau monopòli mediatic e de véner sus lei blocatges participar, per dintrar a l’escòla dei massas au nivèu organisacionau. Quina melhora leiçon que de veire lo blocatge dei flús coma mòde espontanèu de lucha ! L’occitanisme dèu s’apoderar radicaument d’aquestei metòdis.

-Simplament, de véner viure aquèu moment istoric de rompadura.

Aquesta revòlta es fondamentaument justa ! Nos cau rementar que lo pòple doblida pas. Doblidarà pas aquélei que l’an sostengut, e doblidarà pas leis trantalhaires, moralisaires, sofistas e toteis aquélei que s’amagan dins lo nis mofle dau sistèmi.

Aquèu movement s’acabarà, mai n’i aurà d’autrei, e mai poderoses, dins aquèu sens cridam tótei leis occitanistas a s’organisar politicament e de tornar préner lo camin serpentós e embartassat de l’emancipacion sociala e nacionala.

Coma disián leis uganauds enclaustrats per lei franceses :

TENIR, TENIR, RESISTIR !

Deis blocatges dins lei campanhas e periferias occitanas.

Version FR

Appel aux Occitanistes !

Combien de temps les occitanistes vont-il rater le rendez-vous avec l’Histoire et leur peuple ?

Combien de temps n’allons nous pas assumer notre mission historique ?

Depuis plus d’une semaine une mobilisation secoue l’Occitània entière. Depuis plus d’une semaine des gens se mobilisent nuit et jour pour garder les points de blocage. Depuis plus d’une semaine des gens s’organisent totalement seuls sans l’appui des grands partis ou des syndicats. Depuis plus d’une semaine les militants de l’ODPO – Organisation Democratique du Peuple Occitan- se mobilisent dans différents points de l’Occitània de l’ouest (Tolosa, Pau, Montauban) nous pouvons donc témoigner que :

Ce mouvement rassemble principalement des employés, des ouvriers, et en moindre proportion des petits artisans et des petits paysans.

Ce mouvement est bien au-delà des simples problématiques d’augmentation de l’essence : il touche à la politique directement. Il exprime une profonde révolte des classes populaires, des travailleurs envers la classe politique, la politique de salon, l’État, la situation sociale, l’exclusion géographique etc.

Ce mouvement n’est pas d’essence d’extrême droite ou de droite, comme nous l’avons dit il rassemble des gens des classes populaires contre l’injustice. C’est un mouvement spontané et populaire et par essence imparfait. Les médias diffusent en boucle des actes racistes, mais nous voulons rappeler que la majorité de ces actes se passent en France (au-dessus de la Loire ! )et pas en Occitània (penser occitan, vivez votre géographie). Quoi qu’il en soit notre peuple n’est pas un ange, il porte toutes les stigmates de ce monde réactionnaire et décadent, comme nous tous.

Ce mouvement est l’expression de la révolte des périphéries et des campagnes occitanes oubliées par l’état et les métropoles.

Ce mouvement est l’expression de la vivacité de notre peuple, de sa combativité, de son génie organisationnel. C’est la continuation d’une longue tradition de révoltes (1907, la guerre des demoiselles, la résistance populaire contre l’invasion française, les jacqueries – auquel il a été souvent comparé dans les médias français – etc). Il révèle la profonde capacité à l’auto-organisation des masses et donc leur capacité à pouvoir se gouverner par elles-mêmes.

Pour tout cela, nous appelons tous les occitanistes véritablement intéressés par l’occitanisme profond, c’est-à-dire l’occitanisme politique :

-A ne plus être français et à penser donc en OCCITAN : qui est dans la rue, dans les campagnes et banlieues en train de bloquer ? Nous appelons à se saisir donc de chaque événement pour faire avancer la noble et juste cause occitane. A ne plus écouter le vieux monde repu dans les directions partidaires, syndicales, et agences de presse franchimande.

-A soutenir inconditionnellement leur peuple, à l’aimer et à le servir. A accepter toute ses scories et contradictions avec la volonté de les changer dans la lutte.

-Ne pas laisser ce mouvement à la direction de l’extrême droite, porter la vielha crotz a l’astrada sur les blocages face au torchon tricolore, le Se Canta face a la Marseillaise. Venir contrer le discours réactionnaire et venir apprendre à écouter des gens que nous n’entendons jamais. L’occitanisme à la chance pour une fois de ne pas avoir la vieille gauche française dans ses pattes.

-A éteindre leur télé, ne plus lire la presse du monopole médiatique et venir sur les blocages participer pour se mettre à l’école des masses au niveau organisationnel. Quelle plus grande leçon que de voir le blocage des flux comme mode spontané de lutte. L’occitanisme doit s’emparer radicalement de ces méthodes.

-A venir vivre simplement ce moment historique de rupture.

Cette REVOLTE est fondamentalement juste! Rappelons-nous que le peuple n’oublie pas. Il n’oubliera pas ses soutiens mais non plus les indécis, les moralisateurs, les sophistes et tout ceux qui se cachent dans le nid douillet du système.

Ce mouvement aura une fin, mais il y en aura d’autres et bien plus puissants, dans ce sens nous appelons toutes et tous les occitanistes à s’organiser politiquement et à reprendre le chemin tortueux et embroussaillé de l’émancipation sociale et nationale.

Comme les huguenots emmurés par les français :

TENIR, TENIR, RESISTIR !

Depuis les blocages dans les campagnes et les périphéries occitanes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :